Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez-vous vers de nouveaux horizons...

Publié le par Modeste Le Jardinier

Bonjour à tous,

ce dernier article sur cette plateforme over-blog pour vous informer que nous faisons évoluer notre blog vers un outil plus adapté à nos besoins.

Pour continuer à suivre nos publications
et nos articles retrouvez nous sur

Graines Baumaux, le blog

Graines Baumaux, le blog

 

 

 

 

 

 

 

 


Nous vous remercions de votre fidélité et espérons que vous nous suivrez sur cette nouvelle plateforme de blog.

Pour suivre notre actualité, nos coups de cœur, nos conseils...
Venez nous rejoindre sur

 

En espérant que vous suiviez bientôt sur l'un, plusieurs ou l'ensemble de nos réseaux sociaux, nous vous souhaitons une bonne saison de jardinage à tous !

 

Partager cet article
Repost0

Les Framboisiers : des variétés remontantes, colorées avec des originalités surprenantes !

Publié le par Philippe BAUMAUX

En cette période de planification et de préparation de la saison, nous nous intéresserons aux variétés originales de Framboisiers que nous pourrions planter au jardin cette année. Parmi notre choix de 20 variétés, nous avons fait une sélection de quelques variétés remarquables.

 
  • Les remontantes
  • Les Colorées
  • Des originalités
  • Un Mûrier qui se prend pour un Framboisier !
"Pour des raisons techniques indépendantes de notre volonté, notre article n'est plus consultable sur cette plateforme. Nous vous invitons à cliquer ici pour lire l'article.  Merci de votre compréhension et bonne lecture."

Graines BAUMAUX vous donnent ses conseils en vidéos sur YouTube.

Partager cet article
Repost0

Les pommes à chair rouge : un régal... pour les yeux et les papilles !

Publié le par Philippe BAUMAUX

Avec une quinzaine d'année de recherches, d'essais et de stabilisation, la naissance d'une nouvelle variété est toujours très attendue.

Pomme redlove® CIRCE®

Une gamme complète de pommier, c'est remarquable !

Fruit du croisement de deux variétés de pommes, dont une d'origine asiatique à la chair naturellement rouge mais très peu intéressante au niveau gustatif car très acide, les pommes Redlove® n'ont rien conservé de ce défaut de goût. Au contraire, elles sont délicieuses et elles n'ont gardé que sa couleur de chair très originale.

Les fruits des pommiers REDLOVE® sont excellents et feront le bonheur des petits comme des grands !

 

En plus du goût apportez de la couleur à vos tartes, smoothies, jus, salades de fruits..., vous surprendrez vos convives avec cette originalité encore peu connue !

Il est fréquent que les enfants rechignent à manger des pommes car : trop ordinaires, pas assez de goût, couleur trop fade... Essayer les pommes à chair rouge et vous verrez le résultat ! Leur couleur leur donnera envie de croquer dedans et leur goût les convaincra de la dévorer jusqu'au trognon !

La couleur de la chair de ces pommes Redlove® est due à la présence de molécules d'anthocyanes qui sont des flavonoïdes antioxydants, rouges à violets, connus pour donner leurs couleurs caractéristiques aux feuilles colorées de l'automne ou encore à la peau du raisin. Ils font partie de ces fameux antioxydants présents dans le vin rouge. 

Nées en Suisse, ces nouvelles variétés de pommes Redlove® commencent à peine leur conquête des vergers français (notamment dans le midi) mais le prix des fruits sur les étales est élevé à cause de leur rareté. La seule solution pour être sûr d'en déguster à un prix raisonnable : planter un pommier Redlove® chez vous, au jardin ou au verger !

Des qualités qui vous facilitent la vie.

Autofertiles, ces variétés pourront être plantées seules car elles ne nécessitent pas de variété pollinisatrice.

Les variétés Redlove® sont naturellement résistantes aux maladies, votre récolte sera plus saine car vous n'aurez plus ou presque plus à traiter vos arbres.

Le petit plus : au printemps, une superbe floraison rouge, comme les fruits !

3 des 5 références de Pommiers REDLOVE® disponibles

CIRCE®

Rouge étoilé de blanc, sa chair est juteuse et sa texture agréable. Le pommier Redlove® CIRCE® donne des fruits assez gros au parfum rafraîchissant. Récolte en août et conservation jusque fin septembre.

 

LOLLIPOP®

Juteuse, croquante, sucrée avec une pointe d'acidité, la chair teintée de rose de cette pomme vous séduira par son goût. Particulièrement résistant, à croissance compacte et autofertile, le pommier Redlove® LOLLIPOP® trouvera facilement sa place chez vous.

 

ERA®

La fine chair rouge de la pomme Redlove® ERA®, croquante et ferme, juteuse, offre une saveur délicate au sein de laquelle l'acidité et le sucre s'équilibrent parfaitement. Récoltés en septembre, ses fruits se conserveront jusqu'à la fin décembre.

 

Les autres variétés de pommiers Redlove® et toutes les autres variétés de Pommiers sur notre site internet.

Partager cet article
Repost0

Les plantes aiment vivre ensemble : prenons-en de la graine !

Publié le par Philipe BAUMAUX

Les jardiniers le savent bien : en plantant certaines plantes les unes à côté des autres, les récoltes sont meilleures. Non seulement les plantes s’acceptent mais plus encore… elles puisent leur force des plantes voisines !

Une coopération entre plantes

aster semence fleur potagerPour vivre ensemble et tirer profit des plantes voisines, elles doivent être complémentaires. Elles ne doivent donc pas être de la même famille. Ainsi, elles n’occupent pas la même place dans l’espace ; elles ne sont pas sensibles aux mêmes maladies ou parasites.
Par exemple, les syrphes sont des insectes dont les larves détruisent les colonies de pucerons. Ils aiment certaines fleurs comme le muflier, le souci, le pourpier, l’aster… En plantant ces fleurs à côté de vos rosiers, vous amenez des syrphes à côté des pucerons qui pullulent dessus. 
Autre exemple : les plantes appréciées des abeilles comme la camomille, le fenouil, l’aneth, le sarrasin… plaisent également à d’autres insectes prédateurs des ennemis du potager (pucerons, vers gris et vers blanc, tiques, charançons…). 
Un autre type de coopération est basé sur l’odeur. L’odeur forte de plantes comme le poireau ou l’oignon perturbe les insectes comme la mouche de la carotte qui utilisent leur odorat pour trouver vos plantations pour y pondre. 

muflier semence fleur potager

Quelle plante pour protéger votre potager ?

Faisons court mais efficace. 

À côté des betteraves rouges, plantez de la coriandre, des choux, des haricots ou de la laitue

  • à côté des carottes : de l’aneth, de l’ail, de l’oignon, des poireaux
  • à côté des choux : des pois et des haricots, de la sarriette
  • à côté des concombres : du basilic
  • à côté des laitues : du cerfeuil, des radis
  • à côté des fraisiers, de l’ail, de la mâche
  • à côté des tomates : des soucis, des œillets d’inde, du céleri, du chou, du haricot, du persil, des poireaux, du basilic
  • à côté des oignons : des soucis, de la bourrache, des marguerites

Et dernière astuce : il n’est pas toujours utile de planter les fleurs à côté des légumes. Vous pouvez planter 1 ou 2 petites fleurs par mètre de potager. Mais les fleurs plus grosses peuvent être plantée à bordure ou à l’extrémité d’un rang de plantes potagères. 
Et en plus, elles embelliront votre potager.
Que des qualités !
 

source : GNIS
Partager cet article
Repost0

Apistar : la pomme idéale pour orner votre table de fête

Publié le par Philipe BAUMAUX

La pomme Apistar est une déclinaison suisse allemande de la pomme d’api étoilée. Elle est d’ailleurs nommée « Stern Apfel » (« pomme d’étoile ») par nos voisins. Le fruit est jaune, coloré de rouge, et prend une forme aplatie en forme d’étoile à 5 saillies.

pomme apistar api stern apfel etoile

La chair blanche est ferme, et a de bonnes qualités gustatives : elle a un arôme doux et épicé, peu acide, qui fait justement défaut à sa grande sœur l’Api Etoilée. La pomme d’api vantée dans les chansons enfantines était déjà connue du temps des Romains. Des livres du 16ème siècle la décrivent comme « Pomum pentagonum » (« pomme pentagonale »). 

Comment replanter mon pommier Apistar ?

Le pommier Apistar est souvent livré en pot, avec les racines. Il mesure 3 à 5 mètres et a un port un peu retombant (un peu comme un saule pleureur). Peu sensible à la tavelure et au mildiou, il aime les zones ensoleillées et tout type de sol. Si vous plantez plusieurs arbres, espacez-les d’au moins 1,50m. Creusez un trou 3 fois plus large que le pot et incorporez un bon terreau ou du compost.Taillez les branches de moitié : c’est indispensable pour la reprise de vos arbres ! Faites tremper le pot dans l’eau pendant plusieurs minutes. Mouillez le fond du trou, placez-y le plant et tassez bien la terre. Paillez avec du compost puis arrosez copieusement. Un éclaircissage annuel est recommandé pour éviter l’alternance. 

Quelques conseils en vidéo pour replanter un arbre 

La pomme Apistar : star des tables de fêtes

La pomme Apistar peut être récoltée à partir d’octobre et se conserve très bien jusqu’en mai. D’un diamètre de 50 à 80 mm, avec sa forme étoilée, c’est une jolie façon d’orner les tables pour les fêtes de fin d’année ; une décoration de Noël écologique puisque petits et grands pourront se régaler ensuite. Crue à partir de janvier ou cuite en gâteau ou en tarte, la pomme Apistar se déguste de mille façons.  

pomme apistar stern apfel pomme api

Partager cet article
Repost0

Le chou kale : une simple mode ?

Publié le par Philipe BAUMAUX

Le mot anglais « kale » désigne tout simplement les variétés de choux frisés non pommées, certaines très anciennes et aussi de nouvelles obtentions. Résistantes au grand froid, les feuilles se récoltent une à une pour en faire des plats délicieux, de préférence après les gelées car plus tendres. La récolte commence dès septembre et dure jusqu’en mai. C’est donc un légume facile à produire, très rustique et aussi très décoratif au jardin dans une période où le potager est pratiquement vide.

Chou Black Magic

Chou Black Magic

Chou kale : qualités nutritives et décoratives

Pendant des siècles, les choux frisés ou kale étaient très usités dans tous les jardins potagers, le surplus était consommé comme plante fourragère par les poules. Jadis, tellement courants, aujourd’hui ils ont disparu des étals des marchés français. Depuis quelques années, leurs qualités nutritives sont soulignées : les choux kale reviennent sur nos tables de différentes façons pour nous apporter des vitamines (notamment vitamine A, C et K), des minéraux comme le calcium, et il est riche en protéines et en antioxydants. C’est aussi un légume très alcalisant.  

Le terme « chou kale » regroupe de nombreuses variétés de choux frisés : feuilles rouges comme le Redbor très utilisé dans les pays de l’Est, des choux verts comme les variétés allemandes Lerchenzungen ou F1 Frostara, des choux à végétation plus modeste comme le chou rouge de Russie, très employé en jeunes feuilles, ou des variétés italiennes, moins frisées comme Black Magic ou Nero di Toscana, des spécialités anglaises comme Pentland Brig ou Fizz. Et aussi des variétés espagnoles à feuilles pleine comme Asa de Cantaro. Il se cultive bien entendu aussi en Bio comme le Chou frisé hollandais Westlandse Winter Bio. A noter que le type portugais Tronchunda à feuilles pleines est botaniquement très proche des choux frisés.
 

Chou frisé F1 Redbor

Chou frisé F1 Redbor

Comment cultiver les choux frisés ou kale ?

Le chou kale se sème en godet, terrine ou sous-couche, de fin mars à début juin. Prévoir 2 à 3 semences par godet dans un terreau de bonne qualité. Recouvrir légèrement. Bien arroser, comme tout semis. Et placer dans un endroit lumineux à température modérée.
Lorsque le plant atteint 12cm de haut, procédez au repiquage en pleine terre : en ligne, 1 plant tous les 40 cm. Bien tasser la terre autour de la motte puis arroser abondamment. Ensuite, veillez à toujours tenir la terre humide. 

Avec cette technique de culture, vous obtiendrez des choux bien fournis. Le chou kale se récolte de septembre à mai. Il est conseillé de récolter feuille par feuille, en partant de celles du bas, pour permettre à la plante de continuer sa croissance. A noter : après une gelée, les feuilles deviennent plus tendres.

Le chou kale peut aussi être semé directement au jardin. Vous obtiendrez alors de jeunes feuilles, moins dures. Faites votre semis en ligne, entre fin avril et fin août ; une graine tous les 5 cm. Recouvrir. Arrosez. Récoltez 6 à 8 semaines après le semis : coupez le pied à 5 cm du sol. 

Recette de cuisine avec du chou frisé ou kale

Cet excellent légume riche en vitamines se cuisine de plusieurs manières. Cru, haché finement, il peut être mélangé à de la salade, agrémentée de maïs, concombre, tomate, graines germées et un filet d’huile d’olive. 

Passez au moulin les grosses feuilles finement hachées pour obtenir un gaspacho, à consommer froid, ou une bonne soupe chaude que vous pouvez agrémenter de lardons.

Les jeunes feuilles sont prêtes à être cuisinées. Elles peuvent être bien entendu préparées en salade. Et elles sont délicieuses cuites au wok, ou mixées avec des câpres, des anchois et des olives pour obtenir une délicieuse tapenade de Kale, idéale pour l’apéritif.

Et la cuisine traditionnelle est souvent la meilleure : cuisinez les feuilles à la manière des épinards, avec un bon morceau de lard ou une saucisse de Morteau !
 

Chou Frise Westlandse Winter Bio

Chou Frise Westlandse Winter Bio

Partager cet article
Repost0

La roquette pour assaisonner plats et salades

Publié le par Philipe BAUMAUX

La roquette en salade ou ajouter au dernier moment sur une pizza… Hummm… L’idée émoustille les papilles n’est-il pas ? Mais de quelle roquette parle-t-on ?
 

Roquette Speedy

Roquette Speedy

Roquette cultivée ou roquette sauvage ?

Il existe 2 types de roquettes. La roquette dite cultivée (eruca sativa) est utilisée depuis toujours. Elle est connue depuis Charlemagne, et bien représentée surtout dans le sud de la France. On la trouve notamment dans le mesclun : ce mélange de pousses et de feuilles de 5 ou 6 variétés différentes de plantes potagères (roquette, salade, chicorée, trévise…). La roquette cultivée a une saveur douce qui se marie bien aux autres plantes à feuilles. On la reconnaît grâce à son feuillage assez rond.

La roquette dite sauvage (diplotaxis tenuifolia) nous vient d'Italie. Elle est connue en France depuis seulement une trentaine d'années. Son feuillage est découpé et ce qui la différencie vraiment de la roquette cultivée, c’est sa saveur piquante, un peu poivrée. C’est cette roquette sauvage que nous ajoutons en général sur les pizzas en toute fin de cuisson. Elle rehausse le goût du plat et fait frétiller les papilles. 
 

Roquette Sauvage

Roquette Sauvage

La roquette est classée dans la famille des crucifères, au même titre que la moutarde, le navet, le radis... Ses qualités nutritives sont également connues de longue date. Au Moyen-Age, on la disait aphrodisiaque. A tel point qu’elle était interdite dans les jardins monastiques. Aujourd’hui, la science reconnaît ses qualités nutritionnelles : elle est riche en vitamine C notamment, et facilite la digestion.

Culture des plantes aromatiques comme la roquette

Cultiver la roquette

Qu’elles soient « cultivée » ou « sauvage », les 2 types de roquettes se cultivent assez facilement. Vous pouvez mettre les semis directement en place au jardin, ou les mettre en bac si vous préférez, de mars à fin septembre. La culture forcée sous tunnel est aussi possible. Vous pourrez récolter votre roquette en 6 semaines.

Roquette Dragon's Tongue

Roquette Dragon's Tongue

Il en existe maintenant de nombreuses variétés. Par exemple, la Dragon’s Tongue est commercialisée depuis 2014 : ses nervures rouges la rendent particulièrement décoratives dans une salade. Vous trouverez également quelques variétés bio. 
En 2017, vous pourrez trouver en France la roquette Wasabi qui, comme son nom l’indique, apportera à vos plats une nette saveur de wasabi.

Partager cet article
Repost0

Le poivre de Sichuan : épice et plante d’ornement

Publié le par Philipe BAUMAUX

Le poivre de Sichuan est un épice bien connu des cuisiniers. La sensation épicée est très forte dans la bouche, jusqu’à anesthésier les lèvres et la langue. Mais à petites doses, le poivre de Sichuan apporte une saveur bien particulière appréciée des gastronomes.

Poivre de Sichuan : des grains noirs dans des coques rouges

Poivre de Sichuan : des grains noirs dans des coques rouges

Le poivre de Sichuan : un arbuste d’ornement ?

Les qualités culinaires du poivre de Sichuan ne sont plus à prouver. Mais savez-vous que le poivrier est une très belle plante qui ornementera très joliment votre jardin. En plus, c’est une plante rustique qui résiste aux climats difficiles.

L’arbre ne dépasse guère les 4-5 mètres de hauteur. Attention aux épines redoutables qui se cachent sur et sous la nervure des feuilles. Le feuillage caduc tombe en hiver, après avoir revêtu de magnifiques aux couleurs pourpre et jaune à l’automne. 

Le poivrier du Sichuan

Le poivrier du Sichuan

Conseils de culture du Poivrier de Sichuan

Le poivrier de Sichuan résiste aux hivers rigoureux. Attention cependant aux gelées tardives qui risquent de brûler les nouvelles pousses.

A la plantation, mettez un peu d’engrais dans le fond du trou et arrosez régulièrement et abondamment durant la première année. Le poivrier de Sichuan aime le plein soleil. Par la suite, il aura laissé courir ses racines suffisamment profondément pour se nourrir seul. 

La taille est fortement recommandée à partir de la 3ème année. D’une part pour aérer la plante, surtout si vous souhaitez récolter les baies car les épines acérées vous en empêcheraient. D’autre part pour ne pas gêner l’entretien de votre pelouse. Le développement buissonnant de votre poivrier empiétera de plus en plus sur vos allées et votre pelouse.

Autofertile à partir de la seconde année, il produit de petits fruits rouges contenant une graine noire, ronde et brillante. Pour les semis, conservez la graine noire. Pour la cuisine, faites sécher l’enveloppe rouge des baies.

Quelques conseils vidéos pour réussir la plantation de votre poivrier du Sichuan lorsqu'il est livré chez vous en pot.

Partager cet article
Repost0

Le haricot : toute une histoire

Publié le par Philipe BAUMAUX

« J’aime pas les Zharicots ! », dit Martine à sa maman. Outre son H aspiré qui interdit les liaisons, connaissez-vous l’autre particularité de ce légume vert ? Il est Américain !

Haricot Cerès

Haricot Cerès

Le Phaseolus vulgaris L. (en latin), ou haricot commun, a d’abord été cultivé en Amérique du Sud. Les haricots domestiqués les plus anciens ont été retrouvés dans des chantiers de fouilles archéologiques au Pérou et dateraient de 8 à 9000 ans.
Le haricot sauvage était une liane, sans doute pérenne. Ses fleurs violettes donnaient naissance à des gousses peu charnues et filandreuses. Peu comestibles, les graines étaient de la taille d’un petit grain de riz. Bref… Peu d’apport énergétique pour cette plante non-domestiquée. 

Les qualités du haricot moderne

Mais les tribus sud-américaines ont su s’approprier ce légume et améliorer ses qualités nutritionnelles et gustatives dans 3 zones géographiques :

  • Amérique centrale (Mexique, Guatemala…),
  • Nord des Andes (Colombie, Venezuela, Equateur et Pérou)
  • Sud des Andes (Bolivie, Nord du Chili et de l’Argentine).

A cette époque, dans ces régions montagneuses, les tribus avaient peu d’échanges entre elles. Chaque zone géographique a donc produit des haricots correspondants à ses habitudes, son utilisation. Plusieurs variétés de haricots ont ainsi été créées : naines, à rames, à grains blancs ou colorés, petits ou gros…

Ces différentes variétés ont tellement évolué durant des siècles qu’elles rencontrent des difficultés à se reproduire entre elles. On parle ici de phénomène de « spéciation », c’est-à-dire la création d’une nouvelle espèce due à l’activité humaine. 

Tout savoir sur la Culture des haricots nains

Les rares échanges entre ces tribus amérindiennes avaient lieu lors de combats. Les grains de haricots servaient alors de monnaie d’échange chez les Aztèques et les Incas pour le paiement de tributs.

Une nourriture équilibrée 

Les Indiens d’Amérique cultivaient « les trois sœurs » ; ils associaient 3 plantes différentes et complémentaires : les haricots, les courges et le maïs. Le maïs servait de tuteur. 
Notons que les protéines du haricot et du maïs se complètent en matière d’acides aminées soufrées, et que leur association les rends proches des protéines animales.
Le haricot était une des bases de l’alimentation de ces peuples amérindiens. Ils ne consommaient alors que les grains qu’ils récoltaient en sec. Petite exception dans les régions en altitude : quelques variétés de haricots étaient soufflées sur des pierres chaudes, à la manière du maïs, pour faire du pop-corn.
 

La culture des haricots à rame

Qu'ils soient en grains ou mange-tout, verts, jaunes ou violets, précoces ou nains, découvrez nos 133 variétés de haricots, dont 13 variétés bio.

Partager cet article
Repost0

La Tomate Cabosse : la tomate à forme de cacaoyer !

Publié le par Philipe BAUMAUX

Vous connaissez certainement la saveur et la taille des Tomates Cœur de bœuf et Andine cornue. Voici venir leur « petite » sœur : la Tomate Cabosse.

La Tomate Cabosse, une qualité exceptionnelle

On la reconnaît entre mille grâce à sa forme originale, la Tomate Cabosse V406 a été nommée ainsi à cause de ses formes, justement, car elle ressemble un peu au fruit du cacaoyer. Les fruits sont gros (320/360 g), et rouge orangé à maturité, avec une peau fine et brillante. Sa chair colorée est très pleine, sans alvéole creuse et bien colorée. Elle a une saveur douce et agréable.

Tomates Cabosse v406

Tomates Cabosse v406

La tomate Cabosse est une plante productive de saison et d’arrière-saison (pas très précoce). Elle a une bonne résistance aux maladies et ne souffrira pas de cul noir (pourriture apicale de l’extrémité du fruit). Elle est idéale pour les cultures de jardin et d’abri.

En 2016, des tests de production ont été faits par de petits maraîchers et les acheteurs de fruits frais ont trouvé cette tomate excellente et en redemandent. Graines-Baumaux.fr la proposera dès le printemps 2017 en semence et en Bomotte.

La Tomate Cabosse est charnue et goûteuse

La Tomate Cabosse est charnue et goûteuse

Comment planter des tomates ?

Dès le mois d’avril, commencez à préparer la terre en l’aérant régulièrement et en la mélangeant avec du compost. En mai, vous pouvez planter vos plants de tomates cabosse.
Le secret de belles tomates : la taille !
Arrivé en juin, vos plants auront bien grandi. Pensez à mettre des tuteurs. Lorsque la tige principale présentera 3 bouquets de fleurs, taillez-la au-dessus du 3ème bouquet. Conservez la ramification la plus vigoureuse qui se trouve au pied du plant, et taillez-la au-dessus du 2ème bouquet. Eliminez toutes les autres ramifications, et coupez régulièrement les « gourmands » pour que la plante se concentre sur la maturation des fruits.
Durant tout l’été, arrosez régulièrement sans mouiller les feuilles. Nous vous conseillons de pailler le pied des plantes sur une hauteur de 5-6 cm pour conserver l’humidité de la terre. 
A partir de juillet, vous pourrez récolter les premiers fruits. En fin de saison, coupez la plupart des feuilles. Fin septembre, cueillez les dernières tomates même si elles sont encore vertes. Disposez-les à plat derrière une vitre pour qu’elles continuent à mûrir. En enfin, en octobre-novembre, arrachez les plants et brûlez-les avant de mettre les cendres au compost

Semis, plantation et culture de tomates - Graines Baumaux

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>