Apistar : la pomme idéale pour orner votre table de fête

Publié le par Philipe BAUMAUX

La pomme Apistar est une déclinaison suisse allemande de la pomme d’api étoilée. Elle est d’ailleurs nommée « Stern Apfel » (« pomme d’étoile ») par nos voisins. Le fruit est jaune, coloré de rouge, et prend une forme aplatie en forme d’étoile à 5 saillies.

pomme apistar api stern apfel etoile

La chair blanche est ferme, et a de bonnes qualités gustatives : elle a un arôme doux et épicé, peu acide, qui fait justement défaut à sa grande sœur l’Api Etoilée. La pomme d’api vantée dans les chansons enfantines était déjà connue du temps des Romains. Des livres du 16ème siècle la décrivent comme « Pomum pentagonum » (« pomme pentagonale »). 

Comment replanter mon pommier Apistar ?

Le pommier Apistar est souvent livré en pot, avec les racines. Il mesure 3 à 5 mètres et a un port un peu retombant (un peu comme un saule pleureur). Peu sensible à la tavelure et au mildiou, il aime les zones ensoleillées et tout type de sol. Si vous plantez plusieurs arbres, espacez-les d’au moins 1,50m. Creusez un trou 3 fois plus large que le pot et incorporez un bon terreau ou du compost.Taillez les branches de moitié : c’est indispensable pour la reprise de vos arbres ! Faites tremper le pot dans l’eau pendant plusieurs minutes. Mouillez le fond du trou, placez-y le plant et tassez bien la terre. Paillez avec du compost puis arrosez copieusement. Un éclaircissage annuel est recommandé pour éviter l’alternance. 

Quelques conseils en vidéo pour replanter un arbre 

La pomme Apistar : star des tables de fêtes

La pomme Apistar peut être récoltée à partir d’octobre et se conserve très bien jusqu’en mai. D’un diamètre de 50 à 80 mm, avec sa forme étoilée, c’est une jolie façon d’orner les tables pour les fêtes de fin d’année ; une décoration de Noël écologique puisque petits et grands pourront se régaler ensuite. Crue à partir de janvier ou cuite en gâteau ou en tarte, la pomme Apistar se déguste de mille façons.  

pomme apistar stern apfel pomme api

Commenter cet article