Comment produire un compost performant ?

Publié le par Philipe BAUMAUX

Le saviez-vous ? Pratiquement la moitié des déchets produits dans un foyer peut être valorisée en compost. Il s'agit de nos déchets organiques qui, une fois mis dans le composteur pendant quelques semaines ou mois, pourront être réutilisés dans nos jardins ou pots de fleurs.

Les déchets organiques "compostables"

Les déchets organiques "compostables"

Comment produire un bon compost ?

Les compost est produit par des micro-organismes, appelés décomposeurs, qui mangent vos déchets organiques et produisent de l'humus.

Il faut respecter quelques règles lorsque vous faites votre compost, afin de fournir un environnement adéquat à vos décomposeurs.

Les décomposeurs se nourrissent de matière carbonée et de matière azotée. Il faut environ 200g de matière carbonée (branches, feuilles, pailles, papier, carton...) pour 300g de matière azotée (déchets verts, épluchures...).

Nos petits amis ont également besoin d'eau et d'air. Il faut donc veiller à l'humidité et l'aération de votre compost.

Pour l'humidité, faites ce petit test : vous prenez une poignée de compost et la serrez dans votre main. Si des gouttes d'eau s'en échappent, il est trop humide. Si, en ouvrant la main, vous obtenez une boule compacte de compost, l'humidité est correcte.

Pour l'oxygène, il suffit de remuer votre compost environ toutes les 4 semaines. Il existe des griffes spécifiques pour aérer le compost ; ou vous pouvez vous procurer un composteur rotatif qui vous permettra de remuer la matière en un tour de manivelle.

Comment produire un compost performant ?

Quel composteur choisir ?

Il existe une grande variété de composteurs. Les traditionnels cubes de bois sont idéaux pour les jardins. Mais des composteurs plus petits ont été créés pour les foyers qui vivent en appartement et qui peuvent le mettre dans leur cuisine ou sur leur balcon.

Il est surtout important de vérifier que l'air circulera correctement dans votre composteur. Il doit donc être pourvu d'un système d'aération par le bas. Et surtout, n'oubliez pas l'eau : arrosez vos compost si le composteur ne reçoit pas l'eau de pluie (en intérieur par exemple) ou en période sèche.

Renseignez-vous et... compostez !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article